Smartphone Pliable : quel mobile avec écran pliable acheter en 2019

Plus que contrer la marque à la pomme, l’enjeu pour le fabricant est plus non négligeable. Une distribution réussie d’un tel produit permettrait à la firme de reprendre les rênes des innovations modernes et d’asséner un coup dur à tous ses concurrents. Une position qui soulagerait grandement le constructeur après avoir grandement perdu en impératif confiance aux yeux de ses utilisateurs à partir du scandale des batteries explosives de son Note 7. De plus, les rumeurs concernant un mobile la marque coréenne flexible ne datent pas de la dernière pluie. Pour aussi tout connaître sur le dernier smartphone pliable Lenovo, passez sur ce site.

LE SAMSUNG GALAXY X, LE FUTUR ROI DES SMARTPHONES PLIABLES ?

Il paraitrait qu’une vidéo promotionnelle de la marque coréenne ait été publiée par la marque coréenne Vietnam par erreur. Elle montre, entre autres, un smartphone pliable en action. La marque coréenne Vietnam aurait en ligne accidentellement une vidéo promotionnelle qui paraît montrer son futur smartphone écran pliable. Il ne s’agit que de quelques secondes, mais on aperçoit parfaitement un téléphone cellulaire s’ouvrir un peu comme un bouquin, avec un écran à l’importance de la « couverture » mais aussi un écran à l’intérieur. À vue de nez, il ne s’agit pas d’un téléphone cellulaire dont l’écran se brise comme le FlexiPai de Royole mais plutôt deux écrans rattachés au niveau de la tranche. Il avait été présenté très, très brièvement sur scène par la marque coréenne en novembre dernier. La technologie qui l’équipera est appelée Infinity Flex Display et est basée sur de l’AMOLED. Déplié, la dalle fera 7, 3 pouces avec une résolution de 1536 x 2152 pixels et un ratio 4. 2 : 3. En version « vertical », l’écran est de 4, 58 pouces avec une résolution de 840 x 1960 pixels. Retrouvez plus de détail sur cette technologie de smartphone a ecran pliable sur https://www.smartphoneecranpliable.fr/ Il correspond de préciser que la vidéo qui a fuité paraît très, très futuriste. Par exemple, elle montre un étrange petit appareil qui, en se branchant sur un téléphone, permettrait de faire une échographie à une femme enceinte. Spéculations ou nouvelle technologie révolutionnaire ? Les rumeurs vont bon train sur le mystérieux mobile de la marque coréenne, qui a de plus en plus de probabilités d’être présenté ce 20 février 2019 lors de la conférence du géant coréen. En plus du smartphone pliable de Samsung, la marque coréenne dévoilera aussi son Galaxy S10, que l’on attend en rupture avec la gamme précédente, et décliné en trois modèles : un S10 lite, un S10 normal et un S10 (en attendant une version encore plus coûteuse compatible 5G). Il sera commercialisé en mars.

À quoi va ressembler le nouveau mobile Motorola RAZR écran pliable ?

L’époque du Razr originel est bien loin. À l’époque, la téléphonie se découpait en plusieurs segments qui s’appuyaient non pas simplement sur le tarif comme aujourd’hui, mais aussi sur l’utilisation. Nous nous souvenons encore qu’il y avait des smartphones (ou PDAPhone) pour bosser, comme les BlackBerry Bold ou Curve, des smartphones pour bénéficier des contenus multimédias, comme l’œuvre N de Nokia, et les smartphones bijoux pour les esthètes, comme les Black Chocolate chez LG ou le Razr chez Motorola. Aujourd’hui, cette segmentation est dépassée. On parle surtout de prix, et même de hauteur d’écran (et encore). Il y a évidemment des exceptions. Nous vous invitons par ailleurs, dans les commentaires à ajouter les vôtres. Celle qui nous semble la plus évidente est l’œuvre W chez la marque coréenne, ces téléphones mobiles à clapet très de qualité avec deux écrans digitaux (le dernier de l’année est le W2019) qui sont vendus en général en Chine. Ce sont des terminaux de qualité et ostentatoires qui peuvent rappeler les smartphones bijoux d’époque. Mais Motorola pourrait remettre ce morceau au goût de la journée. Mi-janvier, nous rapportions dans nos colonnes l’obtention par Motorola d’un brevet auprès du corps européen de la gestion de la propriété intellectuelle, l’EUIPO. Ce brevet dévoilait ce qui pourrait être une version « 2019 » de l’emblématique Razr. Sa particularité : il se fonde sur un design clamshell et un écran pliable vers l’intérieur. Plié, le mobile est relativement petit, un peu comme les poudriers qui ont tellement inspiré les infographistes de smartphones. Ce brevet a fait beaucoup de bruits, car il modernise le clamshell. Et s’il venait à devenir réalité (et si aucun concurrent n’en sort un avant), cela pourrait être le début d’un nouveau morceau (ou de son retour pour être plus précis). Pour en être sûr, nous vous incitons à voir sur le concept créé par un designer nommé Sarang Sheth qu’il a publié sur le site Yanko Design. Ce concept se fonde sur le brevet de Motorola en lui donnant un petit peu plus de corps. Nous découvrons ainsi ce que pourrait être le nouveau Razr. Ce concept ne répond pas à toutes les interrogations. Notamment sur l’emplacement du lecteur d’empreinte digitale (peut-être sous le logo de la marque) et des capteurs photo (principal et webcam). Nous en voyons un, mais pas deux. En outre, le designer a fait certains choix, notamment sur la charnière qui nous paraît un peu irréaliste. Mais le résultat est très élégant et ne sacrifie pas la superficie d’écran. Espérons que Motorola verra ces graphiques. Et qu’ils convaincront la marque de tenter cette histoire (avant que quelqu’un d’autre ne le fasse).

Apple dépose un (énième) brevet concernant un iPhone pliable pour le milieu d’année 2019

Tandis que la marque coréenne continue de batailler avec le côté matériel de son téléphone cellulaire pliable (du nom de Galaxy F selon les rumeurs sur le Samsung smartphone pliable), de brevets montrent qu’Apple travaillerait de son côté et à la multiplication de la même technologie. Les renseignements d’un nouveau brevet ont été mis en évidence par Jack Purcher, de Patently Apple. En substance, celui-ci élargit le précédent brevet d’Apple concernant un iPhone pliable pour ajouter de nouvelles précautions sur les importantes et de nouveaux matériaux pour recouvrir ces dernières : « Ce deuxième brevet accordé à Apple concerne une série de revendications concernant des additions apportées à l’invention originale. L’objet principal de celui-ci est une charnière souple, et ses aspects secondaires se concentrent sur l’utilisation de tissu pour la housse du mobile […] une charnière souple reliant les premières et deuxièmes portions de la housse, où ladite charnière se brise pour permettre à la première portion d’effectuer une rotation par rapport à la deuxième […] où l’écran pliable possède une première et une deuxième portion séparées par une troisième, où cette troisième portion d’écran recouvre la matière flexible de la housse […] où cette portion flexible de la housse est faite de tissu » Cette approche en accordéon permettrait à un tiers de l’écran plié en Z de rester visible, et celui-ci pourrait donc servir d’écran de veille, ou même être utilisable naturellement lorsque le mobile est plié. Après tout, le premier iPhone avait un écran 3, 5 pouces, et de nombreux utilisateurs veulent voir le retour à des téléphones mobiles plus petits. Un smartphone pliable permettrait de retrouver ce format, avec une épaisseur certainement semblable à celle de son ancêtre, et avec la possibilité de se déplier en un large écran correspondant plus au style ‘Max/Plus’ de l’iPhone. Voilà qui fournit au minimum un élément de réponse à la question « pourquoi un mobile pliable ? ». Découvrez aussi les informations du site, pour tout savoir sur cette révolution high-tech : https://www.rue-du-montceau.fr.